Tropical Hamac, c’est du durable !

Pavé du site Trophee commerçantsTropical hamac c’est du durable ! Le 28 septembre 2013, la chambre de commerce et d’industrie des Landes nous décernait le « Trophée des commerçants et artisans landais » dans la catégorie « Développement durable ».

 

En compétition avec une trentaine d’entreprises du département qui œuvrent dans ce sens, nous avons été choisi parmi les 3 finalistes qui étaient présents le jour de la remise des prix à Soustons dans les Landes.

Le développement durable a toujours été un engagement fort dans toutes mes démarches. Sans imposer mes idées car il ne s’agit pas d’arriver en conquérant dans une petite fabrique du Nicaragua ou de Colombie mais tout simplement en émettant des idées, en suggérant des comportements, mais surtout en renforçant la moindre idée développée par un fabricant qui soit liée à l’écologie (investissement en machines outils, traitement des déchets, travail avec des produits écologiques).

Depuis une quinzaine d’années et petit à petit, nous avons accès la plus importante partie de nos collections avec des hamacs fabriqués dans un fil écologique de la marque Ecotec. Il s’agit d’un fil recyclé dans sa propre couleur à partir de chutes propres de diverses industries textiles (vêtement principalement). Il n’a donc ni besoin d’être cultivé ni teinté.

En 2010, pour l’utilisation de 6 tonnes de coton recyclé,  voici l’impact écologique de notre petite entreprise :

Pour la culture du coton,  7,5 hectares de culture en moins,  63 millions de litres d’eau,  9300 kgs de pesticides et  51600 kwh.

Pour la teinture du coton, 180 kgs de blanchisseur, 720000 litres d’eau, et divers produits chimiques en quantités diverses tels que : colorants, fixateurs, adoucissants, régulateurs de couleurs, carbonate de sodium et détergents.

Des petits gestes pour la planète avec Tropical Hamac.

Salutations tropicales.

Frank Jouret.

 

Last call : Informations plus complètes sur notre coton écologique ainsi que notre gamme de hamacs 2 places en coton écologique.

Laisser un commentaire