Restauration d’un vieux support de hamac en bois brut.

L’expérience du hamac se compte en années !

Restaurer un vieux support de hamac en bois de qualité nécessite d’attendre au moins 10 à 20 ans. Chez Tropical Influences, nous vendons des hamacs depuis 1988. A cette époque, il n’existait aucun fabricant de supports de hamacs. Que ce soit en bois ou même en métal. Peu après avoir ouvert notre premier magasin en 1993, nos clients ont commencé à nous demander d’installer les hamacs chez eux à domicile. Et hop, chargeons, perceuses, pioches, ciment, pelles, poteaux et divers objets de fixations et en avant le service !

Une belle aventure : installer des hamacs à domicile .

Durant une bonne dizaine d’années, je proposais ce service à mes clients. Je perçais les murs, les poutres en bois. Et la plupart du temps, je scellais des poteaux en bois dans les jardins. Soit deux poteaux, soit un seul si un arbre ou un poteau de terrasse était déjà disponible. Dans le sable, rien de plus simple,  on fait un large trou, on place le poteaux, on pose deux contreforts pour bloquer le poteau, on remet le sable et c’est fini. Dans la terre, il faut faire un trou et sceller le poteau avec du ciment. Mais peu à peu, les clients se disaient qu’un support serait pratique, car il pourrait être déplacé facilement au soleil ou à l’ombre. Et hop, achetons, scie circulaire sur table et sur rail, raboteuse, défonceuse, et tout l’équipement d’un petit atelier de menuiserie.

Une nouvelle aventure : fabriquer des supports de hamacs en bois.

Je ne suis pas menuisier mais j’ai du apprendre. Il a fallu rencontrer des pros. En premier lieu, quel bois choisir ? Le Pin Maritime des Landes s’est avéré répondre à toutes les contraintes. Quelles sections choisir ? Différents prototypes ont été réalisés pour faire les tests.  Où acheter le bois (merci à la scierie SOFOCO de Mées), comment se fabriquer un guide (merci au cuisiniste de la Yayi à Tarnos), comment traiter le bois (merci à Labat Merle de Saint Vincent de Tyosse) etc… Et les premières productions sont sorties de notre atelier en 1997. J’achetais le bois brut à la scierie, je l’usinais et l’amenait ensuite au traitement à coeur. Cette aventure a pris fin en 2007 quand mon atelier a été cambriolé. Entre temps, quelques fabricants de supports sont apparus en Italie, en Chine, en Inde, en Pologne.  Mon atelier n’étant pas aux normes et la demande devenant croissante, j’ai mis fin à ma propre production. J’ai longtemps cherché une fabrication en France mais les tarifs sont beaucoup trop prohibitifs.

J’ai conservé pour mon propre usage un de ces supports. Le voici aujourd’hui après avoir passé probablement 20 ans dehors été comme hiver. Il a besoin d’une bonne rénovation !

Restauration de mon vieux support de hamac en bois :

La grisaille du bois.

veux support de hamacCe support a environ 20 ans et il n’a jamais reçu le moindre traitement. Ni lasure, ni vernis, ni saturateur, ni huile de lin. Pour enlever la grisaille du bois, il suffit de passer le Karcher. C’est le seul entretien qu’il a du avoir 1 ou 2 fois en 20 ans !! Il existe des produits tels que “Dégrisailleur de bois” mais sur des bois aussi vieux, cela ne fonctionne pas. Cette année nous sommes décidés à l’entretenir afin de continuer à l’utiliser car une pièce étant fendue, il se pourrait bien qu’un jour nous nous retrouvions par terre ! Et j’aimerais aussi conserver cet exemplaire qui fait partie du patrimoine, de l’ADN de Tropical Influences!  Sur cette photo, on peut voir le bois complètement gris et les boulons bien rouillés.

Le karcher.

support hamac au karcherAprès un bon passage au Karcher, voici que le bois est redevenu comme neuf ! La grisaille est presque entièrement partie et il ne reste plus qu’à passer un léger ponçage au papier de verre car le Karcher a tendance à effilocher certaines fibres du bois.

Une réparation obligatoire.

Une pièce de bois se trouve bien fendue et quand nous utilisons le hamac à deux, cette fente s’ouvre dangereusement. Il faut absolument remédier à cela si on ne veut pas se retrouver un jour par terre. Après démontage de la pièce, je m’aperçois qu’elle est complètement cassée en deux. Il va donc falloir la raccourcir en la sciant sur 15 cm. Une fois cela fait, il ne reste plus qu’à utiliser un peu de colle à bois, des serre-joints et penser à poser un renfort.

La finition au saturateur.

Avec toutes nos années d’expérience, nous avons fait de nombreux essais. Huile de lin, lasure, peinture, vernis pour bateaux et enfin le saturateur.  Le saturateur est un produit apparut assez récemment et je le trouve parfait pour les supports en bois. Il s’applique facilement. Il est très liquide et le bois l’absorbe jusqu’à saturation. Si on loupe une couche d’entretien (à prévoir tous les 3 ans environ) contrairement à la lasure, ce n’est pas grave.  Le saturateur existe en de nombreuses teintes. Pour cet entretien, nous avons choisi la couleur Teck.

Quand nous avons arrêté la fabrication de ce support, nous avons immédiatement donné les plans aux bricoleurs qui souhaitent le fabriquer eux mêmes. Voici le lien vers l’article avec tous les plans : Comment fabriquer un support de hamac soi-même.

Notre collection actuelle de Supports de hamacs en bois .

Dans un prochain article, nous traiterons de l’entretien du support en bois en lamellé-collé car nous avons notre modèle d’exposition au magasin qui est dehors depuis 14 ans et a également besoin d’un bon entretien !

Salutations tropicales.

Frank & Aline.

Tropical Influences.