Hamacs depuis 1988 un parcours atypique !


Tropical hamac depuis 1988

Mon aventure en terre des hamacs a commencé en 1987. C’est-à-dire au siècle dernier !! Tropical influences ou Tropical Hamac s’enregistrait au Registre du commerce en 1988.

En 1988, il y a 30 ans, le hamac mexicain matrimonial était à 290 frs soit 44€. Aujourd’hui il est à 75€. C’est plutôt correct. Pour mémoire, nous sommes passés à l’Euro le 1er janvier 2002.

tropical hamac 1988

A cette époque, il n’y avait pas encore Internet. On utilisait le Fax, le téléphone et les services de renseignements des diverses ambassades de Paris pour avoir des adresses de fabricants de hamacs. Une fois sur place, les pages jaunes (paginas amarillas) et le bouche à oreille étaient bien utiles.

Voici ma première facture d’achat de hamacs mexicain qui date du 28 décembre 1987 ! Je me souviendrais toujours, alors que je n’avais que 23 ans, de ce vieux mexicain devant son immense stock de hamacs qui touchait le plafond et faisait courber son plancher, qui me dit d’un air très paternel « Dans la vie si tu veux faire fortune c’est en gagnant des centimes et non des dollars ». Autrement dit, ne vends pas cher, mais vends beaucoup !

facture-hamacs-1987-tropical-influences

A cette époque les importations étaient bien compliquées. Les douanes n’acceptaient que des documents originaux, il fallait qu’ils me parviennent par courrier !! Tout prenait beaucoup de temps….

cartes visite courrier

Sur certaines destinations, les transferts d’argent de banque à banque étaient impossibles. Il fallait que j’ouvre un compte en banque dans le pays et que j’utilise des chèques postés par courrier express pour régler mes fournisseurs !!!

cheque-citibank

Puis, Internet apparut. Le site Tropical Hamac a été ouvert en 2001. Au début je n’y croyais pas.  Je me souviens avoir dit à ce fidèle ami qui aujourd’hui encore s’occupe de ma publicité : « Inutile Filou, jamais un textile ou une toile à hamac, ne pourra se vendre sur un écran d’ordinateur, c’est totalement incompatible ! »  Il a insisté et petit à petit les commandes sont arrivées pour finalement devenir à partir des années 2010 notre principale activité. Merci Filou !

Avec mon premier catalogue papier, il fallait le distribuer, le promouvoir, puis recevoir les commandes par courrier postal, préparer le colis, écrire manuellement l’étiquette, aller à la poste, faire la queue et expédier. Aujourd’hui, avec l’automatisation de toutes les tâches, on est capable d’envoyer 10 fois plus de hamacs dans un même temps donné. Nous avons atteint un niveau de productivité qui, revers de la médaille, a permis à nos dirigeants de nous hisser au rang du deuxième pays le plus taxé au monde après le Danemark !!! 10 fois plus productif ? Et la pollution dans tout ça……

FRANK JOURET CCI TROPHEE

Salutations tropicales.

Frank Jouret.