Le hamac mexicain de nos jours

Au Mexique, dans la plus grande majorité du pays, le hamac mexicain fait partie de la vie quotidienne depuis quelques siècles. Depuis les Mayas plus exactement.

artisan hamac mexique 3La première fois que je suis allé au Mexique c’était en 1987. Ma première importation date de cette année là. Déjà à cette époque il se disait que les gens qui tissent les hamacs se trouvent dans les villages retirés du Yucatan et du Quintana Roo et sont des personnes plutôt âgées. Fabriquer un hamac au Mexique n’est pas un métier mais un passe temps. Beaucoup pensaient (principalement les négociants, exportateurs de hamacs) que cet artisanat était menacé de disparaître car les jeunes générations n’avaient plus envie de passer autant de temps à tisser des hamacs pour gagner aussi peu de pesos.  L’artisanat se raréfiant, on pensait que les prix commenceraient un jour ou l’autre à augmenter vertigineusement et qu’il faudrait inventer une machine capable de reproduire la fameuse maille à quatre fils qui rend leurs hamacs si confortables. Le problème était que la première machine (probablement mise au point par l’industrie Allemande ou Italienne qui sont leaders dans ces domaines) coûterait une petite fortune. 50 000, 100 000 € ? Qui oserait investir ?

P1030421En 2017, me voilà de retour dans ce coin du globe 23 ans après ma dernière visite! Je ne vais que très rarement au Mexique car là bas, les hamacs sont toujours les mêmes et je n’ai pas beaucoup de travail à mettre en place. En Colombie par exemple, je dois m’y rendre tous les ans car nous y créons nos propres modèles et visitons de nombreux artisans qui tissent une multitude de modèles différents.

P1030399Quelle est la situation aujourd’hui ? A ma grande surprise, il y a toujours autant de hamacs fabriqués dans les villages et selon la même tradition. Les tarifs n’ont pas changés , ce qui nous permet toujours d’acheter en occident un hamac qui a nécessité 8 jours de tissage avec 1 kg de coton pour 70 à 100 € seulement. Pour information, le smic au Mexique est d’environ 250 € par mois. On comprend aisément que tisser un hamac ne rapporte rien. C’est un passe temps et les gens mélangent les couleurs pour le plaisir tout en pensant à leur ancêtres Mayas qui inventèrent ce tissage. Ils n’ont pas de pression pour fabriquer et un hamac peut rester plusieurs mois dans leur maison avant d’être achevé.

P103037823 ans plus tard, le marché de Merida est toujours le même. L’offre de hamacs est toujours la même .On peut y voir de nombreux mexicains qui  viennent pour remplacer leur vieux hamac dans lesquels ils dorment toutes les nuits. Les fixations qui se scellent dans les murs sont toujours les mêmes. Rien n’a changé ! Les prisonniers de la prison de Valladolid tissent toujours des hamacs dans le cadre d’une réinsertion sociale et pour subvenir aux besoins de leur familles.

P1030919

Par chance, notre voyage m’a permis de retrouver Clara Jimenez Gasca et son mari Eleodoro qui en 2001 m’avait appris à tisser les hamacs une semaine durant dans sa maison. Ce fut une chance immense car en 2005, un cyclone avait complètement détruit toutes les maisons en bois de l’île où ils habitent ( Isla Holbox, etat du Quinatana Roo) mais elle est retourné sur place avec son mari où ils ont pu faire reconstruire une maison en béton. C’est le hasard qui nous a permit de nous retrouver, car son île en 16 ans a complètement changé. Aujourd’hui, ce n’est plus un paisible village de pêcheurs mais une station balnéaire touristique bruyante et surpeuplée.

Chez Tropical Influences, nous vendons depuis 1988 les hamacs du Mexique. Notre rayon de hamacs mexicains de luxe s’est encore étoffé cette année.